Collectif des Associations des Pradettes - Toulouse
Vous êtes ici : Accueil > Nicole Abar félicite le club de football des Pradettes pour son engagement en faveur de l’accès des jeunes filles au football
Nicole Abar félicite le club de football des Pradettes pour son engagement en faveur de l’accès des jeunes filles au football

Cette rencontre visait à valoriser le club de football des Pradettes qui a accueilli une quarantaine de jeunes joueuses à la rentrée de septembre 2022. Ces adolescentes et leurs entraineurs étaient en effet en recherche d’un club plus équitable pour les filles que celui où elles jouaient jusqu’à présent.

Une nouvelle équipe de dirigeant.e.s bénévoles venait de relancer le club des Pradettes après une période de difficultés. Son nouveau président, Ibrahim, a accepté d’accueillir ces nouvelles joueuses.

Vendredi 9 décembre, le président et d’autres dirigeant.e.s étaient présent.e.s pour accueillir Nicole Abar :

Emilie, Léa et André... Nicole Abar s’est d’abord rendue sur le terrain pour assister à l’entrainement des équipes de filles encadrées ce soir-là par Flavien, Grégoire, Paul et Soufyane.
Après l’entrainement, Nicole Abar a échangé avec les joueuses en leur racontant son parcours de footballeuse internationale à une époque où jouer au football était impossible ou très compliqué pour
une fille.La rencontre s’est terminée par un temps convivial offert par le club.

Nicole Abar est née en 1959 à Toulouse dans une famille issue de l’immigration : sa mère est italienne et son père est algérien. A 11 ans, alors que Nicole Abar regarde un entrainement de foot dans son quartier de La Faourette, l’entraineur lui demande d’intégrer l’équipe de garçons car ils ne sont que 10 :« viens par ici, on s’en fiche que tu ne saches pas jouer, tu es juste là pour faire le onzième ». Et comme elle l’a expliqué aux jeunes joueuses des Pradettes, « Je suis rentrée sur le terrain, j’ai regardé comment les garçons faisaient et la magie a opéré ». Nicole Abar est douée : elle marque des buts, et pas qu’un peu. Paf ! Paf ! Paf ! Dans la cage, encore dans la cage et re-dans la cage. Pas question pour l’entraîneur de laisser filer cette prodige du ballon rond : rendez-vous la semaine suivante, même heure, même endroit.

A l’époque les filles n’ayant pas le droit d’être licenciée, l’entraineur l’inscrit sous le nom de Nicolas.

A 16 ans elle rejoint le club de Colomiers qui a une équipe féminine adulte. À 17 ans elle va disputer avec son club le premier championnat de France de football féminin organisé par la Fédération Française.
1an plus tard, elle rejoint le Stade de Reims avec qui elle remporte trois fois le Championnat de France de football féminin. En 1984, elle quitte Reims pour Saint-Maur et remporte cinq autres titres de championne de France. En 1983 Nicole Abar termine meilleure buteuse du championnat de France. En 1977 elle est retenue pour la 1ère fois en équipe de France et affrontera l’Angleterre. Elle sera aussi une pionnière pour ce qui concerne sa participation au premier championnat d’Europe des nations. Elle marque le premier but de sa carrière internationale contre la Norvège le 15 mai 1982 lors de sa quatrième sélection.

Elle s’est engagée durant toute sa carrière pour le sport féminin et la place des femmes dans le foot, ainsi que pour l’encouragement de la pratique du sport par les filles. Elle est la fondatrice de l’association Liberté aux joueuses (LAJ) en 1997. Dans les années 2000, elle monte un projet d’éducation pour l’égalité des filles et des garçons dans le sport intitulé « Passe la balle » dans les écoles de primaire et les classes de 6ème.
En 2002, elle fait sanctionner un club de football pour discrimination sexiste pour la première fois en France dans un procès.
En 2013, la Ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, lui confie la mission de mettre en place l’ABCD de l’égalité, programme qui a pour but de sensibiliser le personnel enseignant aux stéréotypes sexistes.

Le Collectif des associations dit aussi un grand bravo au club de football des Pradettes pour son action en faveur de la mixité dans le sport et lui souhaite de belles réussites !

© Collectif des Pradettes 2004-2023
A propos